Capture d’écran 2022-07-26 à 14.44.46

Je vous propose ici d’explorer le maïs et en particulier la poupée que l’on confectionne à l’occasion du sabbat du 1er août, intersaison entre été et automne, qu’on appelle parfois Lughnasadh ou encore Lammas.

Pour en savoir plus sur ce moment de l’année : histoire, correspondances, activités, rituels, méditation, …. découvrez une série d’articles complets par ici :

Le maïs

De toutes les céréales consommées dans le monde, le maïs est probablement celui qui est le plus entouré de légendes et de folklore. Le maïs est planté, entretenu, récolté et consommé depuis des millénaires. Il n’est donc pas étonnant que des mythes circulent sur les propriétés magiques de cette céréale. Jetons un coup d’œil à certaines des coutumes et traditions qui entourent le maïs.

Folklore du maïs

Dans certaines régions d’Irlande, on croit qu’enterrer une gerbe de maïs en prononçant une malédiction fera mourir vos ennemis – ils pourriront de l’intérieur à mesure que le maïs se décompose dans le sol.

Chez certains natifs américains, on plante des haricots, des courges et du maïs selon une disposition connue sous le nom de Three Sisters. Outre le fait qu’il s’agit d’un écosystème autonome, dans lequel chaque plante aide les autres, la plantation de ce trio favorise le bonheur dans la famille, l’abondance et ressert les liens de la communauté.

Chez les romains on retrouve la déesse du grain, en particulier du maïs, et de la saison des récoltes : Cérès. Selon la légende romaine, c’est elle qui a appris à l’homme à cultiver la terre. Elle est associée à la fertilité agricole et à une récolte abondante.

L’utilisation du maïs en magie

Pour utiliser le maïs dans le cadre de travaux magiques, pensez au symbolisme de cette céréale prospère. Voici quelques façons d’utiliser le maïs dans les rituels :

Utilisez le maïs dans des rituels impliquant la croissance et la transformation. Après tout, un seul grain vous apporte une grande tige pleine de grains ! Vous pouvez également l’associer à l’autosuffisance et à la fertilité, tant des personnes que de la terre. Ajouter des grains secs des pochons, des fioles. Vous pouvez même réduire la feuille de maïs sèche en poudre pour des encens, ou encore pour mélanger à du sel, ou pour délimiter l’espace sacré.


Créez une chaîne de feuilles de maïs, dont chaque maillon représente un objectif magique. Au fur et à mesure que vous vous rapprochez de votre objectif, retirez un maillon et brûlez-le, enterrez-le ou remettez-le dans votre jardin.

La poupée de maïs

C’est un symbole fort du sabbat de Lughnasadh, Lammas. Elle représente la transformation de la récolte, elle permet de faire rayonner l’abondance dans le foyer.

Elle est souvent accrochée au dessus de la cheminée ou de la cuisinière. On la conserve jusqu’au printemps où elle sera brûlé pour apporter la fertilité au renouveau du cycle.

Pour fabriquer cette poupée toute simple, vous aurez besoin de feuilles de maïs. Pour trouver des cosses, voyez si il n’y a pas des champs de maïs près de chez vous où il en reste, ou allez au rayon fruits et légumes de votre épicerie. Si vous utilisez des cosses séchées, faites-les tremper pendant quelques heures pour les ramollir (les cosses fraîches ne nécessitent aucune préparation particulière). Vous aurez également besoin de fil ou de ruban, et de quelques boules de coton.

Prenez une bande de l’enveloppe et pliez-la en deux. Placez deux ou trois boules de coton au milieu, puis tordez la coque en l’attachant avec de la ficelle pour former une tête. Laissez un peu de coque à l’avant et à l’arrière, sous la tête, pour créer un torse. Fabriquez une paire de bras pour votre poupée en pliant deux enveloppes en deux, puis en les attachant aux extrémités pour faire des mains. Glissez les bras entre les enveloppes qui forment le torse, et attachez-les à la taille. Si vous aimez les poupées plus grosse, glissez une ou deux boules de coton supplémentaires pour donner un peu plus de forme.

Disposez quelques autres cosses, à l’envers, autour de la taille de la poupée. Faites-les se chevaucher légèrement, puis attachez-les en place avec du fil – on devrait avoir l’impression qu’elle a sa jupe au-dessus de son visage. Après avoir noué la taille, rabattez soigneusement les enveloppes vers le bas, de sorte que la jupe descende vers l’endroit où se trouvent les pieds. Coupez l’ourlet de la jupe pour qu’il soit régulier, et laissez votre poupée sécher complètement.

Une fois que votre poupée a séché, vous pouvez la laisser telle quelle ou lui donner un visage et des cheveux. Certaines personnes se lancent dans la décoration de leur poupée : vous pouvez ajouter des vêtements, un tablier, des perles, tout ce que votre imagination peut créer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.