Différences wicca – paganisme – sorcellerie

On parle beaucoup de sorcellerie et de wicca, un peu de paganisme. Dans tous les cas, on a souvent du mal à comprendre les différences entre les trois. C’est bien normal puisque tout le monde n’est pas d’accord et surtout la définition des termes wicca et sorcellerie ont beaucoup évolué au 20ème siècle.

Nous partageons aujourd’hui des explications historiques, anthropologiques, pour mieux appréhender ces termes.

Si vous pratiquez le paganime, la Wicca ou la sorcellerie et que vous souhaitez partager votre expérience ou écrire un article sur Mystic Moon n’hésitez pas à nous envoyer un email via la rubrique contact.

Paganisme

La terme paganisme prend racine du mot « païen » qui vient du latin « paganus ». Cette notion est millénaire pourtant sa signification originelle n’est pas claire chez les historiens. Aujourd’hui le terme désigne les religions dites magiques, polythéistes, les pratiques chamaniques. Il s’agit souvent des religions pré-chrétiennes qui n’ont pas de dogme, ne sont reliées à aucune religion monothéiste (comme le christianisme, l’islam ou le judaïsme). 

S’il est difficile d’avoir des informations claires sur ces religions, c’est que la transmission se faisait uniquement par l’oral.

Non dogmatique, le paganisme s’inspire avant tout de la nature. Du fait de sa transmission orale et de son absence de dogme, les interprétations sont nombreuses. Il y a autant de croyances que de païens !

Un païen n’est donc pas forcément wiccan et ne pratique pas forcément la sorcellerie.

Néo-paganisme

Il s’agit du paganisme moderne, une renaissance des religions païennes depuis les années 1960 qui a pris une certaine ampleur avec La Wicca. Aujourd’hui la majorité des pratiquants païens sont en fait des néo-païens, tout simplement parce que le paganisme était très lié à une activité agricole, agraire. Les néo-païens s’inspirent donc des grands préceptes du paganisme remis au goût du jour, avec la modernité et les activités de notre temps. Quand le païen célèbre la fertilité des terres, le néo-païen pensera à la fertilité de sa vie, de ses projets.

On en entend parler de plus en plus mais on ne rencontre pas souvent de païen, pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils pensent que ceux qui sont destinés à être païen y viendront en leur temps, il n’y pas donc pas de recrutement comme on peut le voir dans d’autres religions.

Aujourd’hui, l’accès aux informations, notamment à l’histoire du monde entier est facilitée, ce qui a donné naissance à un mixte de religions, croyances, folklores et sorcellerie païennes. Si nous sommes à l’ère de l’information et de la communication, les humains ont plus de mal aujourd’hui à se retrouver, à se rencontrer, à se rassembler, c’est pourquoi le néo-païen a souvent une pratique solitaire alors qu’à l’origine le système de couvent (coven, ou tribu, clan) était beaucoup plus répandu. Leurs croyances sont basées sur la puissance de la nature, les énergies, le respect d’un équilibre, les néo-païens sont souvent féministes, écologistes, ils croient en leur intuition et au subconscient. Comme dans l’ancienne religion, très souvent, ils suivent la roue de l’année et célèbrent les anciennes traditions.

Des adorateurs du diable ?

Pas même un tout petit peu ! Cette fausse idée est très répandue et pourtant c’est l’inverse ! Le diable, les démons ont été créés par les religions monothéistes comme le christianisme et n’existent pas dans les religions païennes. D’ailleurs, la grande majorité des païens sont en total désaccord avec les religions abrahamiques du christianisme, du judaïsme et de l’islam concernant le bien et le mal. Pour les païens il n’y a pas de différence aussi nette, avec le bien d’un côté et le mal d’un autre. Leurs dieux et déesses étant imparfaits.

La Wicca

Il s’agit d’une religion s’appuyant sur le néo-paganisme, largement démocratisée par Gerald Gardner dans les années 1940. Pour autant la Wicca est aujourd’hui beaucoup plus large que la branche gardnérienne, avec différentes approches de pratique.  

Pas de doute possible la wicca est une religion païenne, mais pourquoi cette confusion aujourd’hui avec la sorcellerie ? 

A l’origine La Wicca et la sorcellerie sont en fait la même chose ! Gérald Gardner décrit la wicca comme de la sorcellerie. D’ailleurs Wicca vient du mot « sorcier » ou « devin », c’est un terme anglo-saxon faisant référence aux compétences magiques. Au fil du temps, ce terme a désigné la sorcière pour aujourd’hui décrire la religion de la Wicca. Dans le célèbre ouvrage de Gerald Gardner Witchraft Today, publié en 1954, il n’utilise le mot wicca que très peu au profit des termes sorcier et sorcellerie. Le terme wicca a été adopté car sorcier était péjoratif et lourd de préjugés, faisant référence, à tort, à de la magie noire.

La Wicca se base donc sur la religion païenne, le point central étant l’harmonie avec la nature, en suivant ses cycles et ce que l’on appelle la roue de l’année , en célébrant les fêtes païennes, les esbats et les sabbats. En général, les wiccans vénèrent deux divinités : la déesse de la fertilité et le dieu cornu. Je n’aime pas cette comparaison, mais pour éclaircir le propos, la wicca est une branche du paganisme comme les catholiques sont une branche du christianisme.

Un article dédié à la wicca sera publié, car il y aurait beaucoup de choses à dire, sur la pratique en couvent, l’initiation, la pratique solitaire, les différentes branches, …

La sorcellerie dans tout ça ? La sorcellerie est en fait l’ancienne religion, avec un culte païen et la pratique de la magie. Mais avec l’arrivée du terme wicca elle a été redéfinie au XXème siècle. Ainsi, aujourd’hui la wicca et la sorcellerie sont deux choses différentes. La wicca est une religion avant tout, qui ne pratique pas forcément la magie alors que la sorcellerie utilise avant tous les compétences magiques sans forcément pratiquer un culte païen.

Sorcellerie

A l’origine, la sorcellerie représente l’ancienne religion, avec le culte et la pratique de la magie souvent dans le but de guérison. Mais le XXème siècle a voulu séparer les termes « wicca » et sorcellerie, pour permettre une pratique de la magie sans pour autant pratiquer une religion.

De plus, à la différence de la wicca, il n’y pas de règle sur les effets de ce que l’on fait. La wicca a une règle fondamentale qui vise à ne pas faire de mal à autrui (« Si nul n’est lésé, fais ce que tu veux »). La sorcellerie en se détachant de l’ancienne religion peut pratiquer sans limite. Cela ne veut pas dire que ceux qui pratiquent la sorcellerie le font forcément de manière négative, c’est d’ailleurs plutôt rare, mais cela veut dire qu’il n’y pas de règle disant qu’on ne peut pas le faire, comme des malédictions par exemple.

Ainsi, la grande différence est qu’aujourd’hui que la sorcellerie n’est pas une religion. Cependant, la sorcellerie est souvent pratiquée par les païens comme les wiccan.

La sorcellerie désigne une certaine forme de magie, où sorcier et sorcière travaillent avec les énergies de la nature : les plantes, les pierres, la lune, les planètes, le cycle des saisons, les entités. Dans l’objectif de soigner, guérir, provoquer des changements dans leur vie. La sorcellerie utilise aussi la divination et l’astrologie.

Pour conclure je vais tenter de résumer :  un païen n’est pas forcément wicca, mais un wicca est forcément païen puisqu’il pratique une religion païenne. Un wicca pratique souvent la sorcellerie mais les païens ne sont pas tous sorciers. Un sorcier qui pratique la sorcellerie n’est pas forcément païen ou wicca, il peut pratiquer détaché de toute religion, c’est propre à la sorcellerie moderne. On pourrait encore ajouter une notion : magie et magicien … on y reviendra peut être plus tard !

A noter qu’il s’est passé beaucoup de choses dans la deuxième moitié du 20ème siècle qui a chamboulé toutes les définitions, avec l’arrivée du néo- paganisme, de la wicca et les changements provoqués en sorcellerie. On retrouve d’ailleurs ces grands changements dans d’autres pratiques comme le chamanisme avec le néo-chamanisme, plusieurs articles y seront dédiés. 

Il s’agit ici de définitions, d’histoire mais pas de règle ! Faites ce qui vous parait juste, des sorciers intègrent des fêtes païennes, des wiccans pratiquent la sorcellerie et l’on dit qu’il y a autant de pratiques que de personnes, car le point commun est qu’il n’y pas de dogme, seule votre intuition peut vous guider dans votre pratique.

5 thoughts on “Différences wicca – paganisme – sorcellerie

  1. merci! j ai 61 ans, j ai pratiqué la wicca pendant une dizaine d années au Québec. De retour en Europe j ai mis de coté cela pendant 20 ans et j ai repris la magie naturelle, l étude des pierres et des herbes depuis 1 an . En fait quand j étais jeune on ne devait pas parler de la pratique, on gardait secret nos croyances et pratique. en règle général on faisait parti d un coven. Ce qui m éblouis aujourd hui c est de voir toutes ses jeunes sorcières qui partages sur internet et je trouve cela formidable. alors je m y suis remis différemment, plus sur le fond que sur la forme. Je suis Vaé bataille et d autres. c est bien de partager , de pas se cacher et de pratiquer en solitaire. Cela me convient. je vis au Pays-Bas en ce moment. en tout cas bon vent a votre projet. je ne me définis plus comme wicca…en fait je me définie plus mdr je vis et je pratique simplement. Je suis française.

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article qui redonne des définitions simples mais claires sur les différences entre ces trois notions. Beaucoup de personnes font un amalgame, et même si je ne suis pas pour mettre des étiquettes dans ce domaine, car c’est un cheminement personnel, cela permet de clarifier un peu les choses.
    Je me considère comme sorcière mais pas comme wiccane ni païenne. Ma pratique de la sorcellerie est basée sur la nature, la lune et beaucoup sur mon intuition mais elle est dénuée de tout aspect “religieux”.
    En tout cas, merci à vous pour ce beau projet qu’est Mystic Moon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.