Capture d’écran 2020-02-10 à 17.24.56

Introduction

La catégorie divination sur Mystics Moons n’a pas vraiment été développée jusqu’à maintenant. Par manque de temps tout simplement. Je commence donc avec ce premier article qui vise à être une introduction, pour vous expliquer les grandes lignes de ce qu’est la divination. Attention il s’agit de mon point de vue et ma compréhension de la divination.

Je vous partage ici quelques faits, mais surtout des informations tirées de ma propre expérience. J’ai fait appel à des médium, je me suis fait tirer les cartes, … Moi même je tire les cartes pour les autres, pour moi même, je canalise par la médiumnité et je lis dans le feu ou encore je reçois des messages par l’état de conscience modifié (la transe chamanique) et l’intuition. C’est donc une pratique qui fait partie intégrante de ma démarche personnelle et de mon activité à travers Mystics Moons.

Définition

Il s’agit d’une pratique occulte et métaphysique qui permet de voir ce qui est caché, l’avenir, le passé, l’invisible, … La divination permet de deviner, de voir ce qui n’est pas visible, de savoir ce qui n’est pas dit.

Si on regarde l’étymologie du mot “divination”, cela vient du latin “divinare” qui veut dire : “accomplir des choses divines”. C’est très en lien à l’origine de cette pratique qui s’appuyer sur la foi et la relation au divin.

La divination est utilisé depuis des millénaires et sur tout les continents. On l’utilisait pour savoir ce que l’on pouvait chasser, cueillir, pour maintenir l’équilibre avec la nature. Avant de partir en guerre pour savoir comment attaquer. Les présages et augures avaient une place importantes, ils permettaient de prendre des décisions.

La personne qui pratique la divination est un intermédiaire, il reçoit les messages et est capable des les interpréter.

Les différentes pratiques

La divination utilise les arts divinatoires qui peuvent être intuitifs ou codifiés comme :

  • la cartomancie : se servir des cartes pour connaître des faits, recevoir des messages
  • la taromancie : l’utilisation du tarot
  • les runes : système d’alaphabet, de symbole, utilisé à l’origine par les peuples germaniques et nordiques
  • l’astrologie : basée sur l’observation des astres
  • l’oniromancie : interprétation des rêves
  • la chiromancie : lecture des lignes de la main
  • la radhiéstésie : basée sur les énergies
  • pyromancie : lire dans le feu
  • la bibliomancie : interpréter un texte issu d’un livre
  • la numérologie : se base sur les chiffres, comme la date de naissance
  • chamanisme : par l’état de conscience modifié

Ce n’est pas une liste exhaustive, mais cela vous permets d’avoir un aperçu de ce qui est le plus connu je pense dans ce domaine de la divination.

L’évolution de ces pratiques

On retrouve des traces de divination dans la culture mésopotamienne, l’une des plus anciennes civilisation. La divination était une pratique au coeur de nos sociétés. Le christianisme la ensuite interdit et les devins ont été persécuté sous l’inquisition.

Si l’on retourne à l’origine de ces pratiques, ce qu’il y a de commun c’est la foi. La croyance en des dieux, puissances, que l’on venait consulter. C’était un des moyens d’entrer en communication avec ces forces supérieures, c’est donc une pratique qui va au delà du seul raisonnement.

Si au départ elle servait à lire l’avenir, à faire des prévisions, aujourd’hui son usage est beaucoup plus vaste. Il ne s’agit pas que de présages, mais d’analyse, de compréhension de la personne, de ce qu’elle peut réaliser et mettre en place.

Pour ma part je comprends et ressens, l’utilisation du tarot par exemple, comme un extension de nous même. Un tirage devient un procédé pour aller chercher ce qui est caché, de notre vérité profonde, de notre âme. C’est une quête de ce qui n’est pas accessible directement, qui nous donne des pistes de réflexion, des clés de compréhensions, sur nous même, notre environnement, une situation.

On peut penser aussi que cela relève de la métaphysique, c’est à dire que cela va permettre de trouver une approche et une compréhension nouvelle de notre monde, cela nous amène à poser des questions qui apportent de nouvelles réponses.

Lit-on vraiment l’avenir ?

La divination peut avoir pour objectif de lire l’avenir, mais pour ma part je pense que cela ne permets pas de le connaître complètement. Le passé n’est plus, le futur n’existe pas, seul le présent est réel. Le présent peut induire l’avenir, ainsi pour moi, on peut voir des potentiels, identifier des influences, qui peuvent encore être modifiés.

C’est tout l’art de la personne qui pratique la divination, accompagner dans le présent pour construire l’avenir.

Interprétation

Une fois le message reçu, par les cartes, une image mentale, l’analyse des planètes, etc., nous procédons à une interprétation, on va pour cela faire appel à plusieurs choses : le symbolisme, les correspondances, l’intuition.

Par exemple, en tarot on fait appel aux symboliques, avec la lecture dans le feu on fera appel aux correspondances.

Pour moi les cartes, les runes, le feu, ne donnent pas de réponses directement, ce sont des supports, des outils, une aide.

Pour aider l’interprétation on se met en condition, pour canaliser, pour recevoir, par un rituel par exemple. Cela va permettre de laisser la place à ce que j’appelle la divination spontanée : l’intuition, le ressenti, la vision

En ce qui me concerne j’ai un frisson spécifique a un endroit du corps qui me sert de validation, je sais que ce n’est pas un frisson de mon corps, que ce n’est pas “naturel”, c’est comme un code établi. Je reçois également en pensée des phrases, des mots, des images, parfois j’entends directement.

Ainsi lorsque je fais un tirage, ou que je lis dans le feu, ces outils sont des appuis, un socle, une mise en condition, qui sera aidé par la divination spontanée.

Je prends aussi en compte mon environnement, à savoir ce qui se passe pendant la divination : recevoir un appel de quelqu’un, une musique qui se lance, une coupure d’électricité, une bourrasque de vent, la pluie qui se met à tomber, …

Qui peut faire de la divination ?

On attribut souvent au personnes qui pratique la divination un “don”, même si c’est une aptitude qui peut se développer par l’apprentissage. Je ne crois pas au don, mais à la facilité. Je pense que certaines personnes ont des facilités à développer des capacités divinatoires, leur permettant d’aider les autres.

Mais en soit on peut tous développer cette capacité. Cela demande de l’ouverture d’esprit, du coeur, au subtil. D’être à l’écoute, d’observer, de travailler avec son intuition.

Pour ceci, je conseille la méditation, de créer un rituel dans sa pratique divinatoire, et d’avoir la foi, de croire en soi et en l’univers.


Commentaires(2)

  1. Merci pour ces supers articles, j’ai découvert le blog il y a peu et je suis très heureuse de le parcourir et d’y découvrir un bel esprit de partage.
    Merci pour cette fenêtre ouverte sur l’occulte !

      • Eclair

      • 10 mois ago

      merci pour ton message 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.