Travailler avec les rêves

Je sais que c’est un sujet très demandé, les rêves.

J’avais très envie de vous partager quelques éléments ici, pour vous aider à vous souvenir de vos rêves, à travailler sur leurs interprétations, à en faire un réel outil dans votre pratique

Si vous avez envie d’aller plus loin je propose des créations (talisman, encens, etc.) ou encore des accompagnements.

Pour moi c’est un sujet très important puisque j’ai eu et j’ai encore des grosses problématiques de sommeil : somnambulisme, panique nocturne, cauchemars intenses, insomnie, paralysie du sommeil. Oui tout ça ! C’est arrivé à différentes périodes de ma vie et si aujourd’hui la plus part sont réglées j’ai encore un long chemin avec moi, mes rêves et mon sommeil.

Pourquoi travailler avec ses rêves ?

Messages divins, de l’âme, de l’inconscient, prémonitoire, guérison, les rêves ont beaucoup de choses à nous faire parvenir. D’ailleurs, l’église avait interdit les recherches sur ce sujet, et ce n’est que très récemment (au 19ème siècle), que Jung et Freud vont s’y intéresser.

Le rêve vient rendre accessible au conscient ce qui ne l’est pas directement : l’inconscient.

Karl Gustav Jung (psychothérapeute que je vous recommande pour le travail des rêves et l’étude de l’ombre) a mis en avant ce que pouvait nous apporter les rêves :

  • il viennent redonner l’équilibre psychologique, en nous donnant d’autres angles de vue, d’autres possibilités qui nous échappent à l’état conscient.
  • ils permettent de faire le point suite à ce que l’on vit, au sujet d’événements qui ne nous paraissent pas important sur le moment, alors que notre inconscient en réalité a besoin de les digérer.
  • ils nous permettent d’expérimenter des situations sans risque
  • ils nous guident sur notre chemin, en faisant ressortir notre potentiel et le potentiel des situations, pour accéder à un savoir, notre sagesse

Pour ma part je pense qu’ils permettent également d’avoir des révélations, des éléments qui nous manquent dans le conscient, c’est ainsi une grande source de créativité. J’ai pu déjà expérimenter des prédictions ou ressentir des intuitions par le rêve.

Sachez qu’il n’y a pas de rêve sans importance ils ont tous quelque chose à nous dire

Comment ça fonctionne ? A quoi ça sert ?

Les rêves permettent de faire travailler notre inconscient, ils ont entre autre un objectif thérapeutique. C’est un phénomène reconnu comme étant psychologique et biologique.

Cette idée que le rêve est lié à l’inconscient date du 19 ème siècle avec Freud par exemple, c’est très récent, on l’appel la psychologie de profondeur

Sachez que tout les rêves ne sont pas bons à se rappeler, certains ont un rôle, un travail à faire sur nos émotions en silence.

Karl Gustav Jung explique qu’il s’agit de quelque chose qui n’est pas encore conscient mais qui est dans notre psychée, qui est en train de se préparer à devenir conscient.

Il y aussi, pour moi, les rêves qui viennent d’autres mondes, des mondes subtils, pour nous faire passer des messages que l’on arrive pas à recevoir quand on est conscient, parce qu’on est pas prêt à les recevoir directement ou qu’on ne laisse pas la place à l’écoute pleine consciente. C’est le même type de message que l’on peut recevoir en pleine conscience par la méditation ou encore en voyage chamanique, en transe.

Je vois le rêve autant qu’un outil pour se comprendre, acquérir des connaissances, accéder à une forme de sagesse mais aussi comme un moyen de communication entre les mondes, de communiquer avec notre âme, notre coeur.

En neuroscience on a noté que le cerveau est formaté par la culture, c’est pourquoi le rêve utilise un langage symbolique.Les rêves fonctionnent de manière primitive en communiquant par image. Ces images symboliques permettent de nous aider à savoir où on en est, ce que l’on ressent. Il est donc difficile voir impossible de faire interpréter un rêve par quelqu’un d’autres ou de se référer à un système préconçu, c’est en ça que travailles sur ses rêves me paraît important. Je vous en reparle dans la section interprétation.

Le rêves ne donnent donc pas forcément de conseils directement, ils parlent de nous, ils sont chargés de nos émotions. C’est donc un jeu de correspondances entre ce que l’on ressens dans le rêve et ce que l’on vis, pour mieux se comprendre et vivre en pleine conscience.

Se souvenir de ses rêves

Avant de penser à interpréter ses rêves il est important de travailler sur le fait de s’en souvenir. Nous n’avons pas tous les mêmes capacités à s’en souvenir. Sachant que parfois on ne pourra pas le forcer, il s’agit plus de se remémorer ce que nous sommes prêts à accueillir à l’état conscient.

On ne peut de toute façon pas se rappeler de tout car sachez qu’en moyenne sur huit heures de sommeil nous avons cinq à six phases de sommeil paradoxal. C’est pendant ces phases que le cerveau devient actif, comme si nous étions éveillé et que nous rêvons.

Décider

Comme très souvent, voir à chaque fois, il s’agit de prendre la décision de se souvenir de ses rêves. : de poser son intention. C’est important de conscientiser que c’est une démarche dans laquelle on veut se lancer, cela va préparer notre esprit à une tout autre posture. C’est accepter que l’on va se rappeler d’éléments agréables et d’autres plus difficiles à recevoir, avec des sensations de mal aise. C’est ce qu’on appel les cauchemars. Souvent c’est justement parce qu’on est pas à leur écoute qu’ils sont aussi intenses.

Vérifier

Le fait d’en avoir peur peut justement vous empêcher de vous en rappeler, si vous prenez des médicaments qui altèrent votre sommeil également cela peut jouer dans le fait de ne pas s’en souvenir. Vérifiez donc bien que vous êtes prêt.es à faire face à vos rêves, à être dans une attitude d’analyse pour les accueillir et non pas les subir.

Se préparer

Je vous invite à vous préparer, manger léger par exemple facilite le souvenir de ses rêves. De manière générale avoir une vie saine aide : éviter de prendre de substances, caféine, théine, nicotine, … avoir des nuits assez longues (minimum 7h de sommeil, 8h étant l’idéal).

Créer un rituel avant de s’endormir : il peut s’agir d’exprimer son attention de se souvenir de ses rêves avec une prière, d’utiliser certaines herbes en encens, d’utiliser pierres, talisman, pochon. Ce que j’utilise pour ma part : attrape rêve créé par mes soins, améthyste et sélénite, pierre de lune brute, encens à base d’armoise, absinthe. J’utilise également une huile à base de belladone que j’applique sur mon front. Ce ne sont pas des plantes classiques, certaines sont mêmes dangereuses, je vous invite donc à faire en fonction de vos connaissances et de ce que vous avez. A tester également.

Ce rituel peut ensuite évoluer pour faire des demandes spécifiques. Par exemple demander à ces guides de nous aider sur un sujet spécifique. De manière générale prenez le temps de vous détendre pour avoir un sommeil qui favorise le souvenir, en respirant, en méditant.

Avoir de quoi prendre des notes ou enregistrer de manière vocale :

Cela permet d’attraper les rêves dès votre réveil, soit en les écrivant soit en les racontant à l’oral en enregistrement audio. Je vous invite à noter ou dire le moindre détail que vous vous rappelez, même des choses qui vous paraissent insignifiantes au moment du réveil ou que vous ne comprenez pas. Il y a des symboles qui n’auront à priori pas de sens mais qui en prendra peut être plus tard. Régulièrement je relis mes rêves ou mes voyages en état de conscience modifié et je fais des connexions transformantes des mois plus tard ! Il faut être rapide car ils s’envolent très rapidement, vous devez donc avoir de quoi noter vos rêves juste à côté de votre lit. Pour vous aider, faite en sorte qu’au réveil vous soyez immobile quelques instants pour laisser la possibilité aux souvenirs de rêves e vous parvenir. Laissez le temps aux images de l’inconscient remonter à votre conscient. Ce travaille doit être fait entre 10 min et 20 min pour que ce soit efficace. Par contre il s’agit d’avoir l’esprit libre, que le conscient ne viennent pas déjà vous perturber avec les pensées du quotidien. Ce n’est pas facile je sais bien, c’est pourquoi si vous me connaissez un peu je vous conseille de méditer tous les jours, pour vous entraîner à faire taire les pensées parasites.

Cela nécessite de la patience et de l’entraînement, vous n’aurez pas des résultats dès les premières fois ! Il faut lâcher prise et ne pas avoir d’attentes sur ce que l’on va recevoir, mais uniquement rester immobile, l’esprit libre des pensées parasites, et accueillir.

Si vous n’avez que des morceaux de rêves ce n’est pas un problème, commencer à les prendre aux notes et il est possible que d’autres éléments viennent à vous en le racontant.

Peu importe votre rituel, si il ne marche pas tout de suite c’est normal, on utilise le mot rituel car c’est un acte qui doit être répété pour prendre du sens. Patience donc, à force à force, votre esprit va assimiler ce que votre intention, il va être conditionné.

Interprétation

L’interprétation ici c’est une reformulation. Rappelez-vous qu’il n’y a que vous qui puisse réellement interprétez vos rêves. En effet, comme expliqué au début de l’article, le rêve fait appel à notre propre système symbolique. Il peut faire appel à des archétypes et égrégores partagés par un grand nombre de personnes, mais pas toujours, loin de là ! Faire donc appel à quelqu’un d’autre ou un livre ou un site internet, c’est souvent passer à côté du vrai sens de ses rêves.

Comment faire ? Avec l’entraînement, l’habitude, vous allez faire des connexions. Pour ma part j’ai rêvé plusieurs fois de la même chose, je ne comprenais pas le sens de l’image symbolique qui me parvenait en rêve. Pas plus tard qu’hier, j’ai pris le temps de relire mes différents rêves et voyages de transe, et j’ai enfin pu faire la connexion. Il faut donc prendre le temps d’écrire, d’analyser, de se relire et petit à petit on sera plus familier avec le système symbolique de son inconscient.

Attention également à ne pas prendre le premier sens d’une image de rêve. Par exemple, si vous voyez vos parents se disputer dans un rêve, ce n’est pas parce que vos parents vont mal dans leur couple. Car le rêve parle de vous, pas des autres (la très grande majorité du temps). C’est que votre inconscient a pris une image que vous connaissez pour vous indiquer un problème dans une relation que vous avez avec les autres ou avec vous même.

Ainsi, ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas qu’il n’y a pas de sens, car il y a toujours une explication.

Le rêve donne de nouvelles informations donc ne cherchez pas dans vos connaissances existantes. On ne cherche donc pas à savoir pourquoi on rêve de tel chose ou d’une autre, mais plutôt de ce que cela nous apprend.

Pendant ce temps de 10 à 20 minutes recommandé dans la section précédente, demandez-vous quelle réponse, quelle aide, quelle indication, le rêve peut vous apporter. Ceci en vous souvenant d’expérience des jours précédents, si vous avez des questionnements important en ce moment.

Petit à petit vous aller faire des associations de symboles, faisant en sorte de faire ressortir le message principal, le sens caché de vos rêves. Pour ça il va falloir rentrer de plus en plus dans le détail de vos rêves, des sensations, des détails d’images : la météo, l’heure, le lieu, le mobilier, etc. Faites ensuite des rapprochements avec ce que vous vivez, pour créer une correspondance entre vos expériences et le rêve et ainsi pouvoir l’interpréter.

Les images du rêve vont faire appel à ce que vous connaissez pour vous faire passer des messages, vous êtes censé pouvoir le comprendre.

Tenir un journal de rêves

Personnellement je l’appel mon journal d’attrape rêves. J’aime mettre de la poésie dans mes rituels, dans mes prières et dans mes carnets !

Pour vous aider à l’interprétation je vous ai déjà évoqué cette idée de tenir un journal (écrit ou audio). On va en parler un peu plus longuement avant de conclure cet article.

Cela va vous permettre de créer petit à petit des connexions pour vous aider à l’interprétation et à vous souvenirs de vos rêves.

Je vous invite à écrire ou parler au présent, le fait d’écrire au passé vous maintien à distance de cet état et ça ne favorisera pas le souvenir ou l’interprétation.

Prendre le temps pendant l’écriture, de laisser revenir à vous les images, mais aussi les émotions et les ressentis.

Pour ce qui est de l’organisation je vous invite à noter directement ce que vous avez pu retenir, ne vous formalisez pas sur la forme ! Surtout pas ! Cela correspondra à la nature de vos rêves.

Ensuite à tête reposé, vous pouvez prendre le temps de noter : la date du rêve, et un titre “interprétation” sous lequel vous aller noter des premières analyses, réflexions, dessiner des symboles, … Je vous invite à toujours laisser une page de libre après le récit d’un rêve pour pouvoir y revenir plus tard. Je vous invite aussi à donner des noms, comme des titres, à vos rêves, pour pouvoir plus facilement y revenir.

Petit à petit vous allez pouvoir créer votre système de symboles, ayez une feuille volante qui sera toujours glissée dans votre carnet, et commencez petit à petit à créer un lexique, les correspondances de vos rêves. Par exemple, pour ma part, l’arbre correspond à la guérison, l’apocalypse le refus de clôturer un sujet, etc.

Que la nuit soit belle, faites de beaux rêves !

4 thoughts on “Travailler avec les rêves

  1. Je n’arrive que très rarement à me souvenir de mes rêves pourtant j’ai des pierres améthyste et pierre de lune, je formule l’intention de le souvenir de mes reves, je médite mais je n’y arrive pas….
    Et j’aimerais tellement

    1. Merci Caroline pour ton message, je t’invite à essayer les différentes étapes indiquées dans l’article, en espérant que cela puisse t’aider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.