Vie antérieure

Je suis allée posé des questions à Fleurs Sauvages @fleurs_sauvages_officiel, qui a une expérience, une connaissance sur les vies antérieures. Je précise qu’il n’y a pas de vérité ou d’expertise ici, mais des expériences de vies. Merci à elle pour le temps précieux et la confiance accordés afin de parler de ce sujet, qui je sais intéresse et interroge la communauté de Mystics Moons.

Qu’est ce qu’une vie antérieure ?

Avant d’être incarné, notre première essence est notre âme, une énergie vivant depuis des centaines d’années. La vie antérieure est une vie que nous avons vécue dans un autre temps, peut être un autre monde. 

Nous avons plusieurs vies antérieures, qui peuvent parfois remonter jusqu’à la période de l’Egypte Antique, du Moyen âge, de la renaissance ou de la préhistoire. 

Certains humains sont ce qu’on appelle, de « jeunes âmes », d’autres, plus évolués sur le chemin de la spiritualité, sont de « vieilles âmes ». Consciemment ou non, nous apprenons à nous reconnaître. Il nous est tous arrivé de nous sentir particulièrement bien avec une personne alors que nous ne l’avons rencontrée qu’une fois, à une certaine période de notre vie ou à l’inverse, de ressentir une aversion profonde pour quelqu’un que nous ne connaissons pratiquement pas. Ces sentiments sont des bribes de souvenirs de nos anciennes vies.

Nos amis, notre famille, et même des personnes que l’on rencontre pour quelques jours ou quelques heures et avec qui nous partageons des moments forts, sont bien souvent des âmes avec qui nous avons déjà vécu d’autres vies, ou partagé des moments intimes, ce sont des âmes avec qui nous avons appris, évolué, et pour certaines, avec qui nous avons passé ce que l’on appelle un « contrat d’âme », une promesse, un engagement qui nous lie à cette personne ou un engagement pour plusieurs vies. 

Avant notre incarnation, nous choisissons la famille dans laquelle nous allons grandir, nos amis, ennemis, nos amoureux, nos collègues de travail …. Tous ceux qui nous entourent ou presque, nous les connaissons déjà, nous ne nous en souvenons plus, mais le sentiment que ces personnes nous procurent, lui, est un appel de notre âme.

As tu fais l’expérience de vie antérieure ? 

Il est difficile de faire l’expérience de vies antérieures. L’enfant, avant 7 ans à la capacité de percevoir certains souvenirs tout comme il possède une capacité médiumnique. Aussi, lui arrive-il parfois de parler de prénoms que lui seul connait, d’une ville ou d’un pays, de se passionner pour l’océan, l’aviation, pour les châteaux ou la guerre. Dans les cas les plus poussés, il est possible que l’enfant décrive une vie parallèle à laquelle nous allons répondre par une imagination débordante alors que si nous prenions la peine d’écouter réellement, nous serions très surpris par la crédibilité de son discours.

Plus nous grandissons, plus il devient rare de retrouver ces souvenirs. Nous sommes bien souvent conditionnés par notre éducation, notre religion, notre mode de vie, et petit à petit nous nous fermons involontairement à l’histoire de notre âme. Pourtant, plus on s’ouvre à la spiritualité, que l’on comprend ce que nous sommes en dehors de notre corps physique et de notre vie matérielle, plus on tend vers la sagesse et l’introspection, que l’on soigne nos blessures passées, et que l’on développe notre intuition, plus nous avons de chance d’accéder à quelques uns ces souvenirs. 

Il existe des méthodes que nous pouvons employer pour faire revivre ces souvenirs, comme le voyage au tambour chamanique, la méditation, l’hypnose … mais avant toute chose, il faut avoir conscience de l’immensité des possibilités que nous avons à l’intérieur de nous-même, enlever les barrières de l’égo et les pensées limitantes qui nous appartiennent et nous empêchent d’accéder à l’essence même de notre âme, notre vérité absolue.

Le thème des vies antérieures est un domaine que je travaille beaucoup tant il me passionne. J’ai eu au cours de mon existence, différentes expériences qui me guident sur le secret de ces vies passées.

“Quand j’avais 12 ans, je suis partie avec le collège pour un voyage à Canterbury au Royaume Uni. Quand je suis arrivée dans cette magnifique ville, je m’y suis dirigée comme si je la connaissais depuis toujours, sans pouvoir l’expliquer, je savais que si je prenais cette ruelle à droite, j’allais arriver à tel endroit, ce souvenir reste incroyable . » 

Une autre expérience vécue il y a peu de temps : 

« Un samedi, alors que je conduisais ma fille à son cours de solfège, il y avait dans le village une exposition sur la guerre 39-45. Une troupe de cornemuse s’apprêtait à présenter son spectacle. Quand je suis revenue à la voiture , au moment où j’ai inséré la clef dans la serrure, un homme s’est mis à jouer de cet instrument, et contre toute attente, je me suis effondrée, en larmes, c’était très fort, je me suis sentie projetée dans une autre époque, dans un autre pays : l’Angleterre. J’ai ressenti que je pleurais une personne, un amour perdu, que je chérissais cette époque, époque à laquelle j’avais dû vivre des moments merveilleux. Une intense nostalgie s’est emparée de moi, une tristesse infinie. Je me souviens avoir pleuré pendant une bonne heure à gros sanglots, incapable de m’arrêter. L’espace de quelques secondes, je suis passée passée de ma vie ici dans cette époque, à cette vie avant dans un ailleurs perdu qui me manquait tant. Cette expérience m’a prise par surprise, je ne m’y attendais pas, le souvenir en reste brûlant. »

Encore aujourd’hui je ne m’explique pas cette réaction excessive, mais je sais, je sais simplement que mon âme m’a confiée un de ses secrets gardé comme un trésor au fond de mon être, mais que ce qu’elle m’a permis de ressentir était nécessaire pour mon évolution à ce moment précis.

Un autre souvenir qui remonte à mes 6 ans, l’amour que j’ai pour les tribus d’Amérique du Nord, les Amérindiens, l’impression profonde de connaître leurs mœurs, leurs rituels, ma passion pour le loup, mon animal totem, pour les forêts et les montagnes. Ce sentiment est devenu plus profond encore, le jour où j’ai eu entre mes mains mon premier tambour chamanique comme la première fois où j’ai senti l’odeur délicate et envoûtante de la sauge blanche. 

Il y a quelques mois, un matin d’été alors que je me tressais les cheveux, j’ai eu cette image d’une femme dans le miroir qui se tressait elle aussi les cheveux qu’elle avait longs et noirs. Dans le miroir ce n’était pas moi et pourtant c’était mon image qui s’y reflétait. Il s’agissait d’un retour bref et subtil dans une autre vie, que j’ai accueilli comme un cadeau.

J’ai eu la chance d’avoir plusieurs expérience de ce genre, aussi avec des personnes que j’ai rencontrées au fil de ma vie et avec lesquelles je partage des sentiments très forts. Nous savons ni comment ni où, mais nous savons que nous nous connaissons en dehors des limites de cette vie.

La dernière expérience que je détaillerais est celle vécue lors d’une séance de magnétisme / hypnose, vécue avec mon ami Eric, magnétiseur. Ce jour là, je m’attendais à tout sauf à ce que j’allais vivre … 

« Allongée sur la table de massage, les yeux clos, je me laissais emporter par une musique douce. Quand Eric à commencé le soin, je me suis vue, grande et brune, portant une robe blanche chaussée de sandales en cuir, marchant sur le petit sentier d’une forêt magnifique. A ma gauche le loup blanc, à ma droite un aigle qui m’accompagnaient. Après quelques pas, une caverne est apparue sur le chemin creusée dans un rocher arrondi. Je me suis vue descendre les quelques marches de cette caverne pour entrer dans une petite pièce où était disposée une grande table en bois, un corbeau me regardait, posé sur son perchoir et dans le fond de la pièce, des étagères remplies de bocaux et de plantes en tout genre comblaient le mur. Sur la droite, une petite ouverture. J’ai suivi ce chemin pour me retrouver dans une clairière au milieu des bois, où tout au bout de cette clairière, un homme était tourné, assis sur un gros rocher … Puis … je me suis sentie emportée comme dans un tourbillon dans un autre lieu. Il faisait chaud, je marchais sur des pavés dans un village médiéval, habillée d’une longue robe noire avec à ma gauche le loup blanc, à ma droite une femme que je savais chère à mon cœur, habillée de noir également.

En arrière plan, une grande arche en pierre qui menait au château. Il y avait aussi cette place du village où, quand j’ai tourné la tête pour l’observer, j’ai senti ma gorge s’enflammer et ce message reçu de je ne sais où me disant – C’est à cet endroit que tu as été brulée – puis tout s’est passé très vite, une forte pression sur la jambe droite, un cachot très sombre où je me voyais recroquevillée contre un mur, ma robe noire sale et trempée, un boulet au pied. 

Je suis ensuite revenue dans cette autre époque, continuant mon chemin sur le sentier dans les bois. Des arbres formaient une voûte au dessus de ma tête, le loup toujours à ma droite, l’aigle à ma gauche. 

Arrivée au bout du sentier, sur les hauteurs d’une montagne où la nature d’une pureté exceptionnelle s’étendait à perte de vue, je suis accroupie pour saluer le loup, l’entourer de mes bras, mes mains caressant sa douce fourrure, sa truffe dans mon cou. L’aigle s’est envolé suivi de mon cri d’oiseau, puis je me suis élancée en courant pour me transformer en aigle à mon tour. Quand mon image n’était plus qu’un point noir minuscule dans le ciel, le soin s’est arrêté. » 

Je précise qu’à aucun moment, je ne pouvais deviner la durée du soin.

Ce fut une expérience absolument incroyable où quelque chose m’a été transmis, où différents messages sont passés. Aujourd’hui, je ne sais pas encore de quoi il s’agit, mais depuis ce soin, je me sens différente, comme ci une certaine connaissance m’avait été donnée, cela reste assez difficile à expliquer mais je garde chaque image, chaque sensation en tête et quand les difficultés de la vie se réveillent, ces images et sensations me rappellent à elles pour m’encourager, elles me rappellent ce que je suis et de où je viens mais aussi la force de mon être, celle qui nous appartient et que nous avons tous en nous.

Qu’est-ce que tu en retires dans ta vie terrestre ?

Lorsque l’on avance sur le chemin de l’âme, de la connaissance de soi, on apprend à se détacher de la vie terrestre tout en restant ancré. On comprend que les épreuves qui nous sont envoyées, nous les avons-nous même choisies, et au-delà de la douleur qu’elles peuvent parfois nous procurer, elles sont essentielles pour notre évolution, car le but de cette vie comme de toutes les autres, reste l’évolution. 

Cela nous permet également de prendre de la hauteur face à chaque situation vécue, et par là même, de prendre les bonnes décisions, de faire les choix les plus favorables. 

Travailler dans cette direction, être à l’écoute de notre âme nous permet tout simplement de réussir notre vie et d’être heureux. La vie est un peu comme un jeu à plusieurs niveaux, quand on gagne un niveau, on passe au prochain et ainsi de suite, et lorsque nous gagnons le jeu, nous partons recommencer la partie ailleurs.

Ces différentes expériences m’ont renforcée, elles me permettent également de dédramatiser certaines situations. 

A un niveau plus subtil, elles nous aident à avancer, à trouver notre propre chemin, notre équilibre, sans avoir peur du regard de l’autre. 

En travaillant sur les vies passées, il est également possible de soigner certaines phobies, de comprendre pourquoi tel contexte nous perturbe, nous bloque, pourquoi nous n’arrivons pas à avoir une vie amoureuse stable ou nous nous retrouvons sans cesse dans la difficulté, pourquoi nous avons cette sensation pesante de devoir quelque chose à quelqu’un sans que ce soit justifié, pourquoi nous souffrons de solitude ou nous avons été éduqué dans la violence.

Plus que tout, elles nous permettent d’ôter ces barrières qui nous empêchent d’être en accord parfait avec notre corps, notre Esprit et notre âme. 

Il est important de savoir que dans le monde subtil tout est lié, c’est un peu comme une toile d’araignée géante, scintillante, qui nous relie les uns aux autres et que la plus petite action ou parole que nous avons à une conséquence directe sur une situation ou sur une autre personne.

Toutes ces vies posent la question de notre « véritable » identité. Ces expériences t’ont-elles apporté des réponses ? 

Ma véritable identité je la connaîtrais intégralement quand mon chemin sur cette terre sera terminé. Il m’est impossible aujourd’hui d’avoir accès à toutes ces différentes vies depuis la création de mon âme.

Certaines informations m’ont été volontairement transmises à des moments précis dans ma vie, pour me permettre d’avancer, de prendre les bonnes décisions et de répondre à des questions essentielles pour mon évolution ni plus ni moins. 

En règle général ce sont ces réminiscences qui viennent à moi et non l’inverse, elles arrivent au moment où je m’y attend le moins. 

Il nous est permis de demander, en revanche, nous n’imposons rien, les réponses ou images viennent lorsque c’est le bon moment pour nous, aussi, le fait de rester dans l’attente et parfois même l’obsession d’en savoir toujours plus, nous empêche de percevoir les choses, n’attendons aucune preuve par simple curiosité non plus, c’est une erreur bien Humaine de vouloir toujours tout prouver. 

Le lâcher prise est d’une importance capitale pour comprendre, voir et apprendre. Les expériences spirituelles se manifestent à nous quand nous sommes prêts à les comprendre et à les intégrer.

Il existe tout de même une méthode pour avancer sur les vies antérieure, ce sont les « Annales Akashiques » qui nous vient du Sanskrit « Akasha ». Elles sont une sorte de mémoire cosmique mais pour expliquer simplement, elles sont le disque dur de notre âme et contiennent toutes ses informations depuis sa création. Les annales Akashiques comprennent le bien, le mal que chaque être humain à fait, ses réussites et ses erreurs, ses différentes incarnations à travers les différentes époques, ses dettes karmiques payées ou non.

Pour les personnes intéressées par ce savoir, il existe quelques livres intéressants portant sur le sujet.

Grâce à ces expériences qui me sont propres, je sais aujourd’hui pour quelles raisons je me trouve dans ce chemin de vie, et surtout que je suis sur la bonne route. Il y aura bien sûr encore des difficultés mais j’ai appris à gérer les expériences d’une manière plus sereine, avec une réflexion plus profonde, plus spirituelle. Grâce à l’accès à certains souvenirs, je ne me pose plus mille questions sur « qui je suis », et « pourquoi je suis ici », et « ce que je dois faire » … Grâce à ces expériences, je sais et j’avance du mieux possible, ça ne veut pas dire que c’est toujours simple, mais j’ai une foi immense et je garde confiance.

Pour la plupart nous n’avons aucun souvenir conscient de nos vies antérieures. Penses-tu qu’il y ait  une raison à cette amnésie ? 

Lors de notre incarnation, nous naissons vierges de tout souvenir, de nos précédents apprentissages et de notre niveau d’évolution, nous arrivons dans ce monde presque totalement amnésiques de nos anciennes vies.

A notre naissance, notre mémoire s’efface pour nous permettre d’écrire une nouvelle page. Nous grandissons ensuite avec parfois quelques réminiscences de nos vies passées, sans même en avoir conscience.

Nos goûts s’affirment, notre histoire s’affine à travers nos différentes expériences de vie, nos joies et nos peines, nos croyances, notre famille, nos amis et relations … 

Puis, au fil du temps des liens se (re)créent, plus ou moins intenses, dans l’amour ou dans le rejet, nous retrouvons sans en avoir conscience des personnes que nous connaissons déjà. Lors de ces retrouvailles, l’âge et le sexe n’ont aucune importance car ce qui « est » ici et maintenant, n’est pas identique à ce qui était avant.  

Nous pouvons également  vivre des situations qui se répètent, des problèmes que nous devons résoudre et qui resteront présents tant que nous ne trouverons pas nous même la solution. Nous avons en nous, chaque pièce du puzzle, c’est pour cette raison qu’il est si important de se connaître, d’apprendre à écouter son intuition et surtout de suivre son coeur.

Si nous naissions avec toute la connaissance de nos vies passées et de ce qu’il se passe là haut, il nous serait alors impossible d’évoluer comme nous le devons, d’apprendre de nos expériences, de corriger nos erreurs, nos défauts et d’ouvrir notre cœur pour devenir ce qu’on attend de nous, des âmes pures et sincères, vivant dans l’amour, la bienveillance et le respect pour nous même ainsi que pour autrui, quel qu’il soit, même pour les personnes que nous n’aimons pas. 

Comment distinguer les pensées nées de notre imagination de celles issues de la réalité spirituelle ?

Cette question est assez complexe, il faut être un minimum investi sur le chemin de l’éveil pour réussir à distinguer l’égo de l’âme, et donc nos pensées très Humaines aux vérités de notre âme.

Je dirais que ce qui compte en premier lieu, c’est notre cœur. Il est primordial de rester à l’écoute, d’ouvrir les yeux assez grand pour voir et comprendre ce qu’il nous montre. Pour cela, il est important de se détacher de tout sentiment de colère, de peur, de haine, de rancœur, car ces sentiments brouillent les pistes et nous aveuglent. Ils nous ferment la porte de la bienveillance et de l’Amour que nous nous portons en nous.

Le fait de se débarrasser de cette lourde charge de sentiments négatifs nous permettra d’ouvrir une porte, celle de l’éveil spirituel. De cet éveil, nous commenceront à prendre de la hauteur face à notre vie, à certaines situations, et ainsi nous arriverons progressivement à un certain détachement qui nous permettra de comprendre plus aisément le flot de notre existence. 

Pour imager les choses, c’est  un peu comme si nous nous observions de plus haut. Nous nous regardons agir, tout en étant capable de mieux contrôler notre vie et donc de suivre notre cœur et nos intuitions. Au fil du temps, et du travail mis en œuvre pour progresser sur ce fameux chemin de l’éveil, il nous sera de plus en plus facile de distinguer une pensée née de l’imagination d’une pensée spirituelle. 

Le jour où nous devenons plus évolué, lorsqu’une pensée, une réminiscence, une image arrive jusqu’à nous, la réponse vient d’elle-même, nous pouvons le sentir dans notre corps, à travers différentes sensations, différentes émotions…. Il est ensuite important de se faire assez confiance et de « croire » à cette réalité totalement immatérielle. Lorsque nous apprenons à vivre ainsi, le doute n’a plus aucune place, nous marchons en confiance, nous savons.

Notre chemin sur cette terre est à la fois très long, mais aussi très court. A l’échelle de l’Univers il ne dure qu’une seconde, mais dans notre condition d’Humain, nous avons l’impression d’avoir l’éternité devant nous. 

Pourtant, la compréhension de notre vie ne dépend que de nous. Que nous ayons une existence difficile, que nous nous sentions blessé, pas à notre place, que nous ayons l’impression d’avoir une mauvaise étoile au dessus de notre tête (que je n’aime pas cette expression … ) sachez que tout est juste, que nous avons en nous la solution à chacun de nos problèmes. Cela demande beaucoup de courage, d’introspection, mais aussi de foi et d’amour de réussir à comprendre ce que nous sommes et ce que nous avons à faire ici. Mais quand on y parvient, on comprend alors que notre bonheur dépend uniquement de nous et que nous sommes véritablement les acteurs de nos propres vies.

Amicalement Caroline ❤

Vous pouvez retrouver Caroline sur son compte instagram par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.