Chamanisme : les différentes pratiques

Le chamanisme est présent sur tous les continents. Suivant les cultures, il a évolué différemment, constituant différentes pratiques. Nous vous invitons à découvrir les règles et ce qui constitue une pratique chamanique.

Cette liste n’est pas exhaustive et les concepts évoqués ne sont pas partagés par toutes les cultures et branches chamaniques. Cet article donne une vue globale, mais tous les chamans n’ont pas forcément ces pratiques, il en existe d’autres !

Règles générales

La première règle est peut être la plus importante : ne pas pratiquer le chamanisme pour le compte de quelqu’un sans qu’il donne son accord. En chamanisme, on considère que l’on a tous du “pouvoir” pour agir sur soi-même. Agir à la place de quelqu’un sans son accord, reviens dans ce cas à lui voler du pouvoir.

La deuxième règle est de toujours faire preuve de compassion. Par exemple, dans le cas où un chaman viendrait nettoyer un lieu d’un esprit malveillant, le chaman prendra le temps de parler avec l’esprit de le comprendre et trouver un terrain d’entente plutôt que de le chasser sans comprendre.

Ce sont les deux règles principales, qui permettent de respecter le sacré dans la pratique chamanique. Cependant, sachez qu’il existe des dérives utilisant leur pratique pour envoyer des attaques, ou satisfaire des envies personnelles.

Voyage chamanique

Le voyage chamanique est comme un rêve lucide pour accéder à une autre réalité via un état de conscience modifié. Cet état est parfois appelé “transe”, mais ce terme est rarement utilisé par les chamans, car ce terme implique que la personne n’est pas consciente de ce qu’il se passe.

Pour expérimenter cet état, il est nécessaire de se détacher de l’ego et du mental afin d’être ouvert pour la réception de messages et ressentis.

Le voyage peut impliquer des sensations, odeurs, touchers, sons etc. On peut également rencontrer des esprits (animaux totems, guides, esprits aidants … nous développerons les différents types d’esprits dans un article ultérieur ) et leur poser des questions pour recevoir des messages. Ces messages peuvent être donnés par la voix, par télépathie mais également des message corporels ou des comportements.

Le voyage chamanique est l’outil principal du chaman, il y a plusieurs pratiques qui y sont liées :

Purification d’un lieu

Il peut arriver que certains lieux gardent une empreinte énergétique suite à des événements  ou bien un esprit peut être bloqué dans le lieu. Le chaman va effectuer un voyage chamanique pour demander du soutien à ses esprits aidants ou son animal totem et se relier aux énergies du lieu.

Empreinte énergétique:

le chaman peut purifier ce lieu en faisant un rituel de protection adapté à la situation. Il peut utiliser par exemple la sauge ( ou autre élément purificateur ). Il peut aussi travailler avec la musique (tambour, hochet …). Le chaman va alors passer du temps dans le lieu pour effectuer le rituel de purification.

Esprit bloqué:

Le chaman va prendre contact avec l’esprit au travers du voyage chamanique pour comprendre la situation. En effet, les esprits qui restent dans des lieux sont souvent “bloqués”.

Cela peut arriver si une personne avait un lien très fort avec ce lieu et que cet attachement a retenu son esprit au moment de sa mort. Il arrive même qu’il ne soit pas conscient de n’être plus en vie. Le chaman va donc essayer de comprendre la situation avec l’esprit pour pouvoir le libérer. Il va ensuite effectuer un rituel avec des offrandes pour apaiser l’esprit et l’aider à se libérer.

Divination

Dans le cas d’une divination, le chaman va se connecter au travers d’un voyage chamanique à son animal totem ou ses esprits aidants pour poser des questions et recevoir des réponses. Si la connexion est très forte avec ses esprits ou si le chaman est très à l’aise avec le changement de réalité, il peut même réussir à recevoir des réponses sans voyage chamanique.

Incarnation

Le chaman peut également choisir de laisser contrôler son corps temporairement par un esprit afin que l’esprit fasse directement le travail. Il va dans ce cas effectuer un voyage chamanique pour contacter son animal totem ou un de ses guides.

L’incarnation est parfois utilisée si quelqu’un veut contacter l’esprit de quelqu’un qui est décédé, ou encore dans des cas où le chaman a besoin de beaucoup de pouvoir pour effectuer une tâche (soin de groupe par exemple : plusieurs personnes sont soignées lors d’une même cérémonie).

Soins chamaniques

Le chamanisme comporte également des pratiques permettant de soigner les personnes ou les animaux.

Les soins chamaniques sont holistiques et ne sont pas à prendre comme des effets instantanés mais comme le début d’une guérison dans laquelle le patient fait pleinement partie.

Un soin chamanique peut se passer de différentes façons. Le chaman va d’abord discuter avec la personne pour comprendre la situation. Il peut parfois déjà ressentir des problèmes au niveau énergétique à ce moment là. Si besoin, il peut effectuer un voyage chamanique pour mieux comprendre la situation : le soin que demande la personne peut être complété par un soin recommandé par les esprits. Pendant le voyage, les esprits peuvent donner aux chamans des “exercices” (visualisation, méditation etc..) à transmettre au patient. Celui-ci devra alors les intégrer dans son quotidien pendant la période de guérison.

A noter également que cela soigne la partie non visible d’une blessure, mais ne remplace pas le traitement de la partie visible. Par exemple, dans le cas d’un soin de boutons, le soin chamanique va soigner la partie énergétique du bouton, mais cela n’empêche pas de mettre de la crème pour soigner la peau.

Recouvrement d’âme

Il arrive au cours de sa vie que l’on subisse des traumatismes ou des expériences plus ou moins fortes. Dans ce cas, notre esprit peut décider de se séparer d’une partie de notre âme  s’il considère que cela nous est bénéfique ou si cela nous protège. On nomme souvent cela perte d’âme.

Le recouvrement d’âme réintègre ce morceau d’âme perdu. Le chaman va alors effectuer un voyage chamanique pour aller chercher ce morceau d’âme afin de le réintégrer.

Cependant, il est possible qu’il ne fonctionne pas complètement si ce n’est pas encore le bon moment. En effet, l’esprit peut ne pas être encore prêt pour cette expérience. Lorsque cela arrive, le chaman pourra donner des pistes pour aider la personne à travailler sur ce qui bloque le recouvrement.

Extraction

Il peut également arriver qu’une énergie non-désirée se soit “greffée” à notre âme.

Cela peut arriver :

  • si on est particulièrement vulnérable à un moment de notre vie
  • suite à une perte d’âme (une énergie extérieure vient alors combler le trou d’âme)
  • suite à une malédiction.

Le chaman va effectuer un voyage chamanique pour voir l’état énergétique de la personne et va chercher à ré-harmoniser l’énergie de la personne, en enlevant ce qui n’est pas nécessaire. Ce soin peut également ne pas fonctionner, car la personne peut ne pas être prête à laisser partir cette énergie ( dans le cas d’une addiction par exemple ). Lorsque cela arrive, le chaman pourra donner des pistes pour aider la personne à travailler sur ce qui bloque l’extraction.

Nous évoquons ici les pratiques les plus répandues, mais sachez qu’il y a beaucoup d’autres pratiques.

Lors de ces pratiques, les chamans utilisent souvent des outils. Ce sujet sera développé dans un prochain article

3 thoughts on “Chamanisme : les différentes pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.