95384808_532796574080128_4925696189564776962_n

Sylvie, dis nous en plus sur qui es-tu ? ce que tu fais ?

Hey ! Commençons par les aspects terre à terre : je m’appelle Sylvie de mon nom moldu, et j’aime tellement mon prénom que j’ai été incapable de me choisir un nom de pratique (Sylva = la forêt en latin. Pas génial ça pour une sorcière?). Sorcière, donc, sortie du placard à balais depuis plus d’un an maintenant, j’ai soufflé ma vingtième bougie il y a dix ans, pour ne pas dire que je viens de célébrer mes trente ans. Hum. Je suis encore bien nombre de choses, mais continuons par le plus excitant et le plus intriguant. Sylvie, professeure de Tarologie à Poudlard. Héhé. Si si, la direction de Poudlard m’a donné son accord ! J’ai donc ouvert la Tarotgwarts le 1er mars 2020. En vrai, je suis passionnée de tarologie, Harry Potter est mon livre sacré et j’aime associer les deux pour mon plus grand plaisir. Je suis propriétaire du site Lunais0n.com, où je propose des tirages de tarot et du contenu lié à l’expansion de soi, toujours au travers des cartes de tarot. Ah et, je suis orthophoniste aussi!

Comment as-tu cheminé vers le tarot ?

Le tarot et moi, c’est finalement une très grande histoire d’amour et … de moments volés. Tout a commencé quand j’avais à peu près 6 ans. Ma marraine, avec qui j’ai toujours eu une très jolie relation, avait quelques jeux de cartes qu’elle cachait sous son oreiller : tarot de Marseille, oracle de la Triade, un petit Lenormand. Les cartes de la vieille école comme on dit, que j’aime toujours d’amour à l’heure d’aujourd’hui. Elle me disait souvent que ce n’était pas des cartes pour “jouer”, et cela m’arrivait aussi d’être spectatrice de ses tirages avec ses amies. Maintenant, je peux dire que c’était un véritable coup de foudre. Sans trop entrer dans les détails de l’histoire familiale, je dirais que même si les cartes, et plus spécifiquement le tarot de Marseille, me fascinaient au plus haut point, je m’en suis éloignée, pour rentrer dans la norme de ce qui était attendu de moi, et surtout ne pas faire “comme ma marraine”, comme on me le répétait souvent. 
Lors de mon premier jour à l’université, où j’entamais mon parcours d’étude en orthophonie à Louvain-la-Neuve en Belgique, je suis entrée dans la FNAC, je suis tombée sur “la boîte à tirer les cartes – le tarot des apprenties voyantes”, je n’ai absolument pas réfléchi et sur une impulsion, je l’ai acheté. Je suis rentrée dans mon kot (studio) d’étudiante, j’ai tiré une carte et j’ai pris peur en lisant le message. Ce tarot a trôné sur mon étagère pendant des années, sans que plus jamais je ne lui accorde la moindre attention.
Et puis, c’est encore bien plus tard, il y a environ deux ans et demi, que je suis tombée sur une vidéo de “Easyblush” sur Youtube, qui parlait de ses favoris naturels, un truc comme ça. Et elle a mentionné le tarot de Marseille. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour que je commande mon propre tarot. Depuis, il en m’a plus JAMAIS quitté.


Quelle est ton approche du tarot ?

 “Je considère le tarot comme un prolongement de nous-même et du monde en général. C’est un microcosme à lui tout seul. Si vous tenez un jeu de tarot dans vos mains, j’aime penser que vous tenez là l’univers dans sa globalité dans vos mains.

Quand on plonge dans l’univers du tarot, l’apprentissage ne s’arrête jamais. L’évolution est constante, et je n’ai pas la même approche du tarot aujourd’hui qu’à mes débuts. Je considère le tarot comme un prolongement de nous-même et du monde en général. C’est un microcosme à lui tout seul. Si vous tenez un jeu de tarot dans vos mains, j’aime penser que vous tenez là l’univers dans sa globalité dans vos mains. Il agit comme un miroir de l’âme, une porte ouverte sur l’inconscient. En tout cas, c’est comme ça que je l’utilise… la plupart du temps. 
Parce que le tarot est bien plus qu’un outil d’introspection. Il y a mille façon de l’utiliser et d’en faire son meilleur ami : en méditation, en accompagnement pendant un rituel ou un sortilège, en libération créative, en outil d’inspiration, en outil d’étude de fiction, d’organisation aussi ! Il m’arrive d’utiliser les cartes pour écrire ma liste de courses. Hum. Je sais, je l’expliquerai un jour cette méthode … Héhé. 
Je ne me mets aucune limite dans mon approche du tarot. Je reste ouverte à toute nouvelle découverte, j’apprends, je me trompe et je recommence. La seule limite que je mets actuellement dans ma pratique du tarot est celle de la divination pure. Mais cela changera peut-être un jour … 

Comment as-tu eu l’idée de lier la pop culture au tarot ? qu’est-ce que cela apporte ?

associer des cartes de tarot à des personnages ou des situations rencontrés dans des oeuvres de pop culture renforce à la fois la connaissance de l’oeuvre ET des cartes.

La pop culture a une grande importance dans mon approche du tarot. Et plus spécifiquement l’oeuvre de Jk Rowling, c’est devenu évident. Le lien entre les deux s’est fait très naturellement. Je suis une très grande lectrice de fictions, depuis toujours. Lorsque le tarot est entré dans ma vie, j’ai naturellement commencé à associer des cartes du tarot à certains personnages, ou à certaines situations. Je pouvais avoir des réflexions telles que “Oh ben mince, on est en plein dans la Tour là !” ou encore “Elle m’énerve, cette fichue reine d’épées” (oui, j’ai un peu du mal avec la reine d’épées. J’y travaille, promis.). Pour moi, le bénéfice est double : associer des cartes de tarot à des personnages ou des situations rencontrés dans des oeuvres de pop culture renforce à la fois la connaissance de l’oeuvre ET des cartes. Vous pouvez saisir l’essence d’une carte en regardant son imagerie, mais si en plus, je vous dis que la carte du Fou pourrait représenter Harry qui reçoit enfin sa lettre et qui entame son entrée à Poudlard, tout de suite, vous avez une idée très claire d’une des facettes de la carte du Fou ! Et ça marche avec n’importe quelle oeuvre de pop culture. Associer une chanson à une carte de tarot par exemple, permet vraiment de créer un lien avec elle et de s’en rappeler plus facilement. Et puis, c’est fun comme exercice!

Quel est ton jeu de tarot préféré ?

Ouille, la question piège. Je pense que mon jeu de tarot préféré restera à jamais le tarot de Marseille de Jean Dodal. Ce qui est très particulier parce que je ne l’utilise vraiment pas très souvent. Mais ce tarot me rappelle les cartes planquées sous l’oreiller de ma marraine. Le tarot de Marseille me renvoie aux origines du tarot, à son essence historique, un peu sacrée aussi. Pourquoi celui de Jean Dodal? Parce que j’ai l’impression que quand on commence avec un Marseille, on reste très attachée au premier que l’on a appris à connaître. Il y a quelque chose d’unique avec le Tarot de Marseille, que je ne retrouve dans aucun autre jeu de ma collection. Même si je les aime tous pour des raisons bien différentes. 

Quelle carte représente le mieux le travail que tu fais avec le tarot ?

Pour moi, l’essence même de ma pratique du tarot est la CURIOSITE. La curiosité de me connaître, de connaître l’univers, d’apprendre les visions de tout un chacun sur le tarot. Je suis une éternelle enfant curieuse et le tarot me nourrit comme rien d’autre jusqu’à présent n’a pu le faire. La question est donc de trouver une carte qui représente au mieux la curiosité. Je dirais, après mûre réflexion, que le valet d’épées est l’essence qui représente le mieux mon travail avec le tarot. Poser des questions, apprendre, lire et encore apprendre ! Après, le partage fait aussi partie de mes grandes valeurs liées au tarot, le hiérophante est donc très adapté aussi .. Non, une seule carte Sylvie. Le valet d’épées, c’est mon dernier mot !

Que proposes tu pour explorer le tarot avec toi ?

Je propose déjà pas mal de contenu sur ma chaîne Youtube, gratuitement, ça me paraît être un bon point de départ. Puis, je suis extrêmement présente sur Instagram, où je propose régulièrement des challenges tarologiques autour de Poudlard (on vient de terminer un challenge botanique, c’était top !). Tous les challenges déjà réalisés sont encore disponibles, en stories à la une ou en IGTV. Enfin, il y a également du contenu payant, comme des ebooks, des programmes, et plus récemment, la Tarotgwarts, qui étudie l’univers de Harry Potter en lien avec le tarot. II y a également un groupe Facebook appelé Tarot & lunaison, réservé à celles et ceux qui ont investi dans l’un des ebooks du site internet, où j’anime un workshop gratuitement par mois !

Tu participes en tant qu’intervenante à la retraite d’août 2020 avec Mystic Moon, tu peux nous en dire plus ?


Concernant la retraite prévue en aout, l’objectif principal est d’initier les participantes au tarot, et plus spécifiquement au système Rider Waite, qui est celui que je maîtrise le plus actuellement. Qui dit initiation dit retour aux sources : les différences entre les tarots et les oracles, entre les différents systèmes au sein même de la tarologie, la prise de contact avec son jeu, la compréhension de sa structure, les différentes utilisations. Bref, à l’issue de cette initiation, j’espère que les participantes auront l’envie de plonger corps et âme dans l’énorme marmite bouillonnante du tarot !

Je te laisse le mot de la fin :

Merci Marie et Alix pour la confiance que vous m’accordez à travers cette interview et cette retraite. Merci à celles et ceux qui me suivent depuis le début, qui m’ont rejoint depuis peu, ou qui me rejoindront en découvrant mon travail, votre soutien vaut toute ma gratitude et encore au-delà ! A très vite pour de nouvelles aventures poudlardiennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.